AVIS A MANIFESTATION D’INTERET RECRUTEMENT DE PERSONNEL ADDITIONNEL DE L'UNITE INTEGREE D'ADMINISTRATION DES PROJETS REED+ ET PROGEP CI: 01 ASSISTANT TECHNIQUE DU COORDONNATEUR GENERAL UIAP information sur la société Offre d'emploi

Capture2

 

Télécharger le TDR

01 ASSISTANT TECHNIQUE DU COORDONNATEUR GENERAL UIAP

       I. Contexte

La République de Côte d’ivoire est engagée dans la lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts, sources d'émissions de Gaz à Effet de Serre, et contre la circulation et l'utilisation des pesticides obsolètes. Cet engagement est poursuivi à travers plusieurs projets, entrepris avec l'aide de la Banque mondiale et du FEM et exécutés par le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MSEDD). Ces projets incluent notamment :

• La préparation du mécanisme REDD+ (FCPF-Readiness), soutenue par un don du FCPF[1] ainsi que par l'ONU-REDD, l'AFD et l'UE[2], est actuellement en cours d'exécution. La stratégie nationale a été présentée en novembre 2016 à la COP22 et la mise au point opérationnelle du mécanisme est actuellement en cours de finalisation.

• Le Programme de Réduction des Emissions (PRE) est un programme basé sur la performance. Il mettra en œuvre le mécanisme REDD+ dans le cadre d'un contrat de rachat par le FCPF-Fonds Carbone, à hauteur de 50 millions de dollars, des tonnages d'émissions évitées à l'issue d'une période de 5 ans. L'achèvement du document de programme (ER-PD) et du contrat de rachat est prévu pour fin 2017 et le démarrage de la mise en œuvre pour 2018.

• Le Programme d’Investissement Forestier (FIP), d’un montant de 24 millions de dollars financé par le Fonds d’Investissement Forestier et exécuté conjointement par la Banque mondiale et la Banque Africaine de Développement, contribuera à réduire dans deux régions du pays (Sud-Ouest et Centre) la déforestation et la dégradation des forêts liées aux activités du secteur agricole. Le Plan d’Investissement a été approuvé en juin 2015 ; le document de programme est en cours d'élaboration et l'entrée en vigueur est prévue pour fin 2017 pour une durée de 5 ans.

• Le DGM (Dedicated Grant Mecanism), d’un montant de 4,5 millions de dollars, est un mécanisme conçu et développé au sein du FIP comme un guichet spécial de subventions dédiées aux communautés locales, afin d'améliorer leurs capacités et de soutenir les actions qui renforceront leur participation au FIP et aux autres processus REDD+ au niveau local, national et mondial.

• Le PROGEP-CI a été préparé entre 2013 et 2015 en vue d'instaurer, avec le soutien du FEM (7 M USD) et de l’Etat (2,25 milliards de FCFA soit environ 3,8 M USD), une gestion écologiquement rationnelle des stocks de pesticides obsolètes et déchets associés en Côte d'Ivoire. Lancé en 2016, le projet est en phase d’exécution pour une durée de 5 ans. L’année 2017 prévoit la réalisation d'un inventaire national des pesticides obsolètes dont les résultats engageront la mise en œuvre de la suite du programme.

Ces projets se trouvant tous sous tutelle du MSEDD, la Banque mondiale et le Gouvernement de Côte d'Ivoire ont décidé en 2015, dans un souci de mutualisation des moyens, de mettre en place une Unité Intégrée d’Administration des Projets (UIAP). Cette Unité regroupe actuellement le PROGEP CI et le FCPF-Readiness. La mutualisation au sein de l'UIAP est pour l'instant limitée aux fonctions administratives communes : Gestion Financière, Passation des Marchés, Suivi Evaluation et Communication. Afin de maximiser la cohérence, l'efficacité et l'efficience de l'Unité, il a été décidé d'étendre sa fonction intégrative au niveau technique, en renforçant la coordination des projets et la mutualisation des compétences techniques des équipes. La première étape de cette réorganisation est la mise en place, sur financement Banque mondiale, d’un Coordonnateur Général. Le Coordonnateur Général, premier responsable de l’Unité Intégrée et supérieur hiérarchique des Coordonnateurs de Projets, sera secondé par un Assistant Technique International. Il travaillera en étroite collaboration avec les Coordonnateurs de Projets, les responsables de services et les assistants techniques et administratifs de l’Unité Intégrée.

Les présents termes de références concernent la mission, les responsabilités et les tâches de l'ATI.

       II. Rôle, responsabilités et tâches de l'ATI auprès du Coordonnateur Général de l’Unité intégrée


Le rôle principal de l'ATI sera d'assurer le contrôle-qualité des différents documents soumis à la signature du Coordonnateur Général, qu'il appuiera également autant que de besoin dans l'exercice des missions, responsabilités et tâches qui lui sont assignées (cf. annexe 1). Les activités de l'ATI en matière de contrôle-qualité pourront s'exercer en amont, auprès du personnel de Projets lors de la préparation et de la mise en œuvre des activités prévues aux PTBA et aux PPM, et/ou en aval, via le contrôle préalable des documents soumis au Coordonnateur Général. L’ATI apportera également un appui technique aux coordonnateurs de projets en tant que de besoin.

       2.1 Gestion technique et financière


Les responsabilités de l'ATI en matière de contrôle-qualité porteront notamment sur le respect des critères suivants :

1. pertinence et cohérence technique et financière des documents de planification des activités et ressources des Projets, incluant les Plans de Travail Budgétisés Annuels (PTBA) et des Plans de Passation de Marchés (PPM), avant validation et soumission à la Banque et à l’administration de tutelle;

2. caractère ponctuel , lisible et complet des demandes d'Avis de Non-Objection à la Banque ;

3. pertinence et cohérence technique, validité administrative des documents de consultation et d'attribution des marchés et contrats passés dans le cadre de l'exécution des Projets. L'ATI participera aux séances d'ouverture et d'analyse des offres et d'attribution des marchés. Il apportera une attention particulière à la qualité des Termes de référence des prestations, à la pertinence des estimations, à la conformité des activités avec les mesures de sauvegarde environnementale et sociale et au respect des procédures de consultation et autres procédures de la Banque, de l’administration nationale et des partenaires techniques et financiers le cas échéant ;

4. assistance aux Comités de Pilotage et Comités Techniques des Projets, incluant les réunions du Comité Technique REDD+ et du groupe de travail interministériel REDD+ ;

5. ponctualité, conformité et qualité des rapports sur l’avancement de l’exécution et les performances des Projets selon les contenus et timings prévus ;

6. disponibilité, lisibilité et fiabilité de la situation d'ensemble des indicateurs des différents Projets ;

7. ponctualité, conformité et qualité du budget de l'Unité Intégrée agrégeant les lignes concernées des composantes "Gestion de projet";

8. conformité et caractère ponctuel, lisible et complet des projets de budgets, états financiers et Rapports de Suivi Financiers des Projets présentés annuellement par le CG aux instances nationales et de la Banque mondiale ;

9. lisibilité, fiabilité et accessibilité quotidienne des données de suivi financier, notamment sur l’exécution du budget et des différents marchés de chaque Projet et sur les situations des comptes désignés ;

10. conformité et caractère ponctuel, lisible et complet des Demandes de Retrait de Fonds (DRF) et de Paiement Direct (DPD), ainsi que des Rapports Financiers Intérimaires conditionnant les décaissements.

       2.2 Gestion administrative, personnel


L'appui de l'ATI au CG portera notamment sur les domaines suivants :

 assistance et conseil sur : l’organisation générale et la gestion de l’Unité Intégrée ; la circulation de l’information d'intérêt commun ; la coordination, la cohérence et les synergies des activités des différents Projets ; la préparation des réunions périodiques internes de l’Unité Intégrée et des réunions élargies aux autres structures impliquées dans la mise en œuvre des Projets ; la coordination stratégique avec les différents acteurs (Ministères, Institutions, PTFs) ; la représentation de l’Unité Intégrée et des Projets aux plans national et international ; les contenus et le suivi d'exécution des plans de communication des Projets ; l'élaboration et le respect du règlement intérieur de l'Unité Intégrée en matière de gestion du personnel (conformité des recrutements et licenciements des personnels et consultants des Projets) ; les décisions relatives aux formations, ateliers, missions et congés du personnel ; l'évaluation annuelle des performances du personnel ; les sanctions en cas de non-respect des procédures, etc.

 veilles et alertes sur : les conditions d’atteinte des objectifs de chaque Projet ; le respect des clauses des différents Accords et documents de base des Projets ; le respect des calendriers d'activité et échéances administratives des Projets ; le respect des procédures d’approvisionnement de l’Unité et de chaque Projet ; la tenue régulière des livres obligatoires en matière de gestion du personnel, etc.

       III. Qualifications requises


Le candidat devra disposer des qualifications suivantes :

 diplôme d’études supérieures (minimum Bac+5), en Foresterie, gestion des ressources naturelles, en sciences de l’environnement ou équivalent.

 minimum de dix années d’expérience comme AT ou équivalent au sein de projets financés par la Bm ou autres bailleurs de fonds ;

 une expérience avérée dans l’aménagement forestier et dans la gestion durable des ressources forestières;

 une connaissance de la REDD+ et de la gestion des pesticides et déchets dangereux serait un atout;

 une expérience en audit interne de projets serait un atout.

Le candidat sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans les Directives: Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, mai 2004 (mis à jour octobre 2006 et mai 2010).

       IV. Aptitudes


 attentif aux détails (detail-oriented) ;
 intégrité professionnelle ;
 très bonne aptitude au travail en équipe ;
 très bonne capacité de communication et en relations interpersonnelles ;
 très bonne capacité de réponse et de pro-activité ;
 expression écrite et orale courante en français ; l’anglais serait un atout important ;
 maîtrise de l’outil informatique (traitement de texte, tableurs, gestion de projet).

       V. Evaluation des performances


Les performances de l'ATI seront évaluées annuellement par le Coordonnateur Général et la Banque mondiale.

       VI. Durée du contrat


un an renouvelable sur la durée des Projets et sur la base des performances. Période d'essai de 4 mois.

       VII. Pièces constitutives des dossiers

• lettre de motivation adressée au Coordonnateur du Projet REDD+ ;
• curriculum vitae détaillé comportant les informations démontrant qu’il/elle dispose des qualifications et expériences pertinentes pour la mission, avec mention de trois (03) références professionnelles ;
• copie(s) du (des) diplômes(s) ;
• copie des certificats de travail ou attestations de travail ;
• extrait de casier judiciaire.

       VIII. Méthode de sélection

Le recrutement sera effectué par le Cabinet « La Maison des Chefs d’Entreprise (MCE) », selon les méthodes recommandées par les Directives de la Banque Mondiale pour la sélection des consultants individuels. La procédure de sélection comportera deux (02) phases :

• une phase de présélection des candidat(e)s par l’établissement d’une liste restreinte des candidat(e)s les plus qualifié(e)s pour la mission au regard de l’analyse des CV reçus ;

• une phase de sélection par une interview et des tests psychotechniques des candidat(e)s présélectionné(e)s sur la liste restreinte approuvée par la Banque Mondiale pour déterminer le/la candidat(e) à retenir pour le poste. Après avis de non objection de la Banque Mondiale, sur le rapport de sélection, le/la candidat(e) retenu(e) sera invité(e) pour les négociations en vue de l’attribution du contrat.

NB: Seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contacté(e)s pour la suite du processus.

Les termes de référence (TDR) peuvent être consultés ou retirer à MCE Bietry et à MCE Plateau ou sur les sites web www.mce-afrique.net, projetredd@mce-afrique.net et www.reddplus.ci

       IX. Adresse et date

Les dossiers de candidatures doivent être soumis en français en trois (03) exemplaires dont un (01) original et déposés à l’adresse mentionnée ci-dessous contre décharge, au plus tard le Mardi 04 Juillet 2017 à 17h00 (heure locale) sous pli fermé avec la mention «Manifestation d’intérêt pour le recrutement du personnel additionnel de l'Unité Intégrée d'Administration des Projets REDD+ ET PROGEP-CI - Candidature au poste de (indiquer le poste correspondant) : A n’ouvrir uniquement qu’en présence du Comité de dépouillement des dossiers de candidatures». 

A l’attention du Coordonnateur de l'Unité Intégrée d'Administration des Projets REDD+ ET PROGEP-CI

Les dossiers de candidature sont réceptionnés uniquement à La Maison des Chefs d’Entreprise (MCE) dans les locaux de bietry ou du Plateau

Zone 4C, 32, Rue des Alizés/

En face de l’entrée principale (VIP) du stade Félix Houphouët Boigny, immeuble ATLAS,

2e étage porte 26/27 ; 17 BP 1277 Abidjan 17 ; Tel : (00225) 21 35 17 91 /20 24 23 59 

 

Offres d'emploi

CHEF DE PROJET
Posted 14-09-2017
MARKETEUR-MERCHANDISER
Posted 14-09-2017
COMMERCIAL MARQUE PREMIUM
Posted 14-09-2017
RESPONSABLE D’ATELIER
Posted 14-09-2017
STATISTICIEN-ECONOMISTE
Posted 14-09-2017